Chèque « bien manger »: ma proposition de loi

Partager

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

J’ai déposé le 19 janvier une proposition de loi pour l’instauration d’un chèque « bien manger”.

Le constat que j’ai dressé est simple:

Le budget de l’alimentation est un facteur important de l’inégalité sociale. Dès la naissance, les inégalités liées à l’alimentation sont fortes : un enfant d’ouvrier a quatre fois plus de risques d’être obèse qu’un enfant de cadre.

En parallèle, les conséquences de la malnutrition engendrent des coûts importants pour l’État. A titre d’exemple, les maladies chroniques liées à une alimentation inadaptée coûtent actuellement 27 milliards d’euros chaque année à la sécurité sociale.

Ma proposition de loi vise à répondre à deux objectifs :

Le chèque « bien manger » a pour objectif premier de financer une partie du budget alimentation des Français. La valeur du chèque variera selon les revenus et sera dédiée à l’achat de produits sains et résultant d’une démarche de transition agro-écologique, auprès de commerçants conventionnés.

En deuxième objectif, ce chèque stimulera automatiquement le marché des produits agricoles sains, durables et de bonne qualité nutritionnelle. Les exploitations agricoles agro-écologiques seront favorisées sur le marché, alors que les autres exploitations seront encouragées à entrer en transition. Cliquez ici pour consulter ma proposition de loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager